Imprimante 3D Metal

Une imprimante 3D en métal pour une fabrication innovante

Les imprimantes 3D métal reposent souvent sur des procédés de fabrication innovants et abordables. L’impression de pièce en métal est prisée dans de nombreux domaines comme l’aéronautique, l’automobile ou même le domaine médical. En effet elle permet de créer des pièces métalliques complexes pour un prix relativement bas.

Grâce aux différentes imprimantes 3D en métal, les opportunités d’impression sont de plus en plus nombreuses. Les professionnels se voient offrir un large choix : fusion sur lit de poudre, dépôt de métal ou encore système hybride.

La fusion sur lit de poudre, imaginée dans les années 1970, repose sur un principe plutôt simple : une source d’énergie fritte ou fusionne une poudre métallique afin de créer couche par couches la pièce à imprimer.

Le dépôt de métal sous énergie concentrée s’apparente à un dépôt de matières fondues, mais avec du métal. La poudre est alors projetée par la buse et fusionne à sa sortie. Un cordon de soudage est formé à sa sortie via un faisceau laser. Cette méthode d’impression métal permet d’imprimer directement une pièce.

On peut également utiliser le procédé de projection à froid. Son but est de lier les poudres métalliques entre elles en les projetant sur un support, grâce à de l’hélium.

L’aluminium est le métal le plus utilisé en fabrication additive. Il offre légèreté et solidité. L’acier lui est très utilisé dans l’industrie, il offre de bonnes propriétés mécaniques et une belle finition. Nous pouvons également noter le titane, qui offre une grande résistance à la corrosion. Les métaux précieux, sont eux plutôt utilisés dans la joaillerie.

Ses caractéristiques :
Allègement et solidité des pièces
Belle finition
Grande résistance à la corrosion